Le Canada demeure septième dans le classement du Rapport mondial sur le bonheur 

par JUANITA BAWAGAN 19.03.2018

Le rapport de 2018 établit aussi le classement des pays où les immigrants sont les plus heureux

World Happiness Report coverLe Canada demeure le septième pays le plus heureux du monde, selon un nouveau rapport publié sous la direction conjointe de John Helliwell, membre distingué de l’ICRA.

Le Rapport mondial sur le bonheur, qui classe 156 pays en fonction de leur niveau de bonheur, a été publié hier au Vatican. La Finlande s’est hissée en première place, suivie de la Norvège qui était auparavant le pays le plus heureux du monde. Fait à noter, les États-Unis ont perdu quatre places et sont maintenant au 18e rang. 

De plus, ce rapport examine le bonheur des immigrants. Il s’agit du premier Rapport mondial sur le bonheur à établir le classement du bonheur des immigrants de 117 pays où les données sont disponibles. Il y aura un autre événement le 20 mars prochain pour célébrer la Journée mondiale du bonheur aux Nations Unies, y compris une table ronde sur la migration organisée conjointement par l’ICRA.

« Le résultat le plus étonnant du rapport est la cohérence remarquable entre le bonheur des immigrants et celui des natifs du pays d’accueil », dit Helliwell, professeur émérite d’économie à l’Université de la Colombie-Britannique.

« Même si les immigrants proviennent de pays avec des niveaux différents de bonheur, leur autoévaluation de la vie converge avec celle d’autres citoyens dans leur nouveau pays », a dit Helliwell. « Ceux qui déménagent dans des pays plus heureux sont gagnants, alors que ceux qui déménagent dans des pays moins heureux sont perdants ». Par contre, l’ajustement pour le bonheur est incomplet, car les migrants reflètent encore partiellement le bonheur qu’ils connaissaient dans leur pays de naissance. 

Les pays comptant les immigrants les plus heureux n’étaient pas les pays les plus riches, mais plutôt les pays présentant un ensemble de mécanismes de soutien sociaux et institutionnels plus équilibrés et favorisant une vie meilleure. Le Canada arrive en quatrième place parmi les pays les plus accueillants pour les migrants, « misant sur une longue histoire » de terre d’accueil pour les migrants. 

Pour les cinq pays les plus heureux, dont quatre sont arrivés premiers dans les cinq dernières années, la moyenne pour 2015 de la proportion de personnes nées à l’étranger dans la population résidente est de 14,3 pour cent, bien au-dessus de la moyenne mondiale. Pour les pays qui se trouvent entre la 6e et la 10e place (y compris le Canada) dans les classements de 2015 à 2017, la moyenne de la proportion des personnes nées à l’étranger est de 20 pour cent. 

Les dix pays les plus heureux dans le classement général se trouvent aussi en tête du classement pour ce qui est du bonheur des immigrants :

  1. Finlande (7,632)
  2. Norvège (7,594)
  3. Danemark (7,555)
  4. Islande (7,495)
  5. Suisse (7,487)
  6. Pays-Bas (7,441) 
  7. Canada (7,328)
  8. Nouvelle-Zélande (7,324)
  9. Suède (7,314)
  10. Australie (7,272)

Le rapport, produit par le Réseau des solutions pour le développement durable (SDSN) des Nations Unies avec le soutien de la Fondation Ernesto Illy, a été publié sous la direction de John Helliwell, Richard Layard, codirecteur du programme sur le bien-être du Centre for Economic performance de la London School of Economics et Jeffrey Sachs, directeur des politiques du SDSN.

Vous pouvez télécharger l’intégralité du rapport et les documents pertinents à partir du site web : http://worldhappiness.report/

Related Idées

Bien-être collectif

Irene Bloemraad parle de populisme et de l’opposition entre « nous » et « eux »

Avec la montée du populisme, de nombreux pays sont moins disposés à accueillir les immigrants. Au-delà des barrières physiques et...

Le Canada demeure septième dans le classement du Rapport mondial sur le bonheur 

Le rapport de 2018 établit aussi le classement des pays où les immigrants sont les plus heureux Le Canada demeure...

Nouvelles | Bien-être collectif

Les racines emmêlées du populisme

À présent, la montée du populisme est claire. Les partis populistes sont passés des coulisses à l’avant-scène de la politique...